Formation

Tester les canaux partagés dans Slack

Familiarisez-vous avec les canaux partagés grâce à ces tests simples

Configuration

Pour tester des canaux partagés, vous devrez utiliser un compte sandbox pour votre instance Slack payante (ex. : forfaits Standard, Plus ou Enterprise Grid). Si vous n’en avez pas, vous pouvez en configurer un avec votre responsable du succès client.

Le plus simple est de demander à deux personnes de réaliser ces tests ensemble, la première jouant le rôle d’administrateur du compte sandbox et la deuxième celui d’administrateur de votre compte ordinaire. Nous appellerons le compte de production Espace de travail A et le compte sandbox Espace de travail B.

Comment activer le partage des canaux

Si c’est la première fois que votre organisation active le partage des canaux, il est préférable que les administrateurs Slack s’entraînent à utiliser la fonctionnalité avant de connecter des canaux dans votre instance de production Slack. Réalisez les tests suivants pour vous familiariser avec le processus à suivre :

Applications

Il est nécessaire d’examiner et de tester les applications avant leur déploiement dans les canaux partagés de votre espace de travail de production. Pour cet exercice, supposons que les applications sont installées dans l’Espace de travail A.

Avant d’utiliser des applications dans les canaux partagés, tenez compte des éléments suivants :

La sécurité des données

Les applications qui transfèrent des données dans un canal Slack peuvent être adaptées à une utilisation interne, mais pas forcément à une utilisation dans un environnement partagé. Veillez à examiner vos applications afin d’éviter toute fuite d’informations sensibles dans un canal partagé.

  • Ex. : supposons qu’une intégration Jira publie de nouvelles informations sur les tickets dans un canal. S’il y a un risque que ces informations contiennent des données privées, vous ne pouvez pas utiliser cette application dans un canal partagé.

Les applications de partage de fichiers permettent souvent d’accorder des droits d’accès à tous les membres d’un canal. Est-ce approprié dans votre cas ? Souhaitez-vous que les membres de l’Espace de travail A puissent accorder des autorisations sur les fichiers aux membres de l’Espace de travail B ?

  • Ex. : une intégration Google Drive peut permettre aux utilisateurs d’accorder des autorisations d’accès à des documents.

Accès de tiers et licence

De nombreuses applications Slack populaires ont été créées par des éditeurs de logiciels qui souhaitent offrir un point d’accès supplémentaire à leurs services. Le plus souvent, une licence est requise pour accéder à la suite complète de fonctionnalités disponibles dans l’application. Vérifiez si le service associé à l’application peut être utilisé par tous les membres des canaux partagés. Si ce n’est pas le cas, le service est-il quand même utile ?

  • Ex. : l’application Trello ne sera guère utile aux membres du canal partagé si une organisation n’a pas accès à Trello.

L’interaction

Si un membre de l’Espace de travail A interagit avec une application (ex. : action de message, commande barre oblique), quelle est l’expérience des membres de l’Espace de travail B ?

Peuvent-ils interagir avec les applications de l’Espace de travail A ? Bien que les commandes barre oblique et les actions de message soient limitées aux membres qui font partie de l’espace de travail dans lequel l’application est installée, certains éléments interactifs resteront accessibles.

  • Boutons de message interactif : si une application publie un message avec un bouton de message interactif, tout membre du canal peut cliquer sur le bouton. Comment une application de l’espace sandbox A réagit-elle si la demande émane d’un membre de l’espace sandbox B ?
  • @mentions: certaines applications ont été conçues pour réagir lorsqu’un membre @mentionne directement un bot. Si un bot est invité dans votre canal partagé, que se passe-t-il lorsqu’un membre de l’Espace de travail B lui envoie un message direct ?

Avant d’activer un canal partagé, vérifiez au minimum qu’aucune information sensible ne pourra être partagée par vos applications. Les applications de la liste des applications Slack sont normalement conçues pour être utilisées par plusieurs organisations, mais les développeurs d’applications internes n’ont peut-être pas prévu ce cas d’utilisation. Si possible, demandez au développeur de l’application d’accéder au code et de vérifier que l’application peut être utilisée dans un environnement public.

    Cette ressource vous a-t-elle été utile ?

    0/600

    Parfait !

    Merci beaucoup pour votre feedback !

    Bien compris !

    Merci pour vos commentaires.

    Oups ! Nous rencontrons quelques difficultés. Veuillez réessayer plus tard.