Person peeking in briefcase, looking for something new
Transformation

Salariés en quête de sens : comment favoriser l’engagement ?

A l’heure des grandes mutations du monde du travail, les salariés ont besoin de donner du sens à leurs missions pour être engagés.

Auteur : Slack2 février 2021Illustration par Giacomo Bagnara

Le monde du travail se modifie en profondeur, encore plus avec la transformation digitale de ces dernières années et toutes les contraintes sanitaires qui ont accéléré le changement. De nouveaux métiers apparaissent, et de plus en plus, les expertises se renforcent dans tous les domaines. Si bien que parfois, il est difficile pour un salarié de replacer et de bien visualiser son expertise, son métier et ses tâches dans un contexte plus global. A l’heure où la transversalité est de mise, il est primordial pour les collaborateurs d’une entreprise de trouver du sens dans leur travail et de le réinscrire dans le collectif. Cette quête de sens est primordiale, car l’engagement des collaborateurs en dépend beaucoup.

 

Le fait de trouver du sens à son travail est bien différent des notions de bien-être ou de bonheur. Le mot « sens » a plusieurs significations, et chacune est applicable au sens que l’on recherche dans son travail.

  • le sens comme la signification : que signifie ce que l’on fait ? Comment définir et expliquer son métier ? 
  • le sens comme la direction : savoir où l’on va, comment la mission peut évoluer. 
  • mais aussi, le sens en termes de sensations, qui renvoie à la question du ressenti, du concret.

 

En somme, trouver du sens au travail c’est comprendre ce qu’on fait, en retirer de la satisfaction, avoir plaisir à effectuer son travail quotidien. C’est aussi comprendre la finalité de ce travail et sa portée, avoir le sentiment et la compréhension de contribuer à une action globale et savoir quelle importance cette tâche ou ce métier revêt au sein de la mission de l’entreprise.

Cela rejoint également la question de la légitimité : à quoi sert ce métier ? A-t-il un sens pour la personne qui l’exerce ? Pour les autres ? Quelle est vraiment son importance ? Qu’apporte-t-il à l’entreprise mais aussi à la société ?

Le sens, vecteur d’engagement 

 

Partout dans le monde, le marché du travail est en mutation. Julia de Funès, docteure en philosophie spécialiste en management et ressources humaines, explique que les métiers se technicisent de plus en plus. Les métiers sont devenus tellement techniques et spécialisés que les salariés ne voient même plus le fruit ni la finalité de leur travail. Les nouvelles générations de salariés sont donc en quête de sens et ont des attentes forte vis-à-vis du travail. Elles cherchent davantage de sens à ce qu’elles font, au-delà de la portée économique du travail fourni.

 

  • Une quête de sens et d’utilité

 

De plus, ces nouveaux talents sont très mobiles et souvent difficiles à retenir. Par exemple, les salariés de la génération Millenial attendent de leur passage dans une entreprise, même bref, soit un apprentissage nourrissant pour la suite, que leur poste ait du sens et qu’il leur apporte véritablement quelque chose : une progression, de nouvelles compétences….

 

Bien que tout le monde n’exerce pas un métier « utile » ou même un métier « passion » , il est plus facile de s’engager lorsque l’on trouve du sens à ce qu’on fait. La question du sens est donc étroitement liée à celle de l’engagement.

 

Selon l’Apec, « Derrière la quête de sens au travail, c’est bien celle de l’engagement des collaborateurs qui se pose pour l’entreprise ». Un salarié qui trouve du sens à ce qu’il fait s’implique encore davantage et est plus engagé. L’Apec a d’ailleurs fait ressortir dans une étude que 52 % des cadres jugent fondamental de se sentir utiles à l’entreprise (Source : Apec, Salariat et autres formes d’emploi, mars 2019)

 

  • Les apports de l’engagement 

 

Pour le salarié et pour l’entreprise, l’engagement crée du lien et pérennise la relation collaborateur/ employeur. Le salarié engagé va apporter plus que son expertise à l’entreprise : il va apporter son implication et son regard unique sur des projets, des stratégies. Engagé, il adhère davantage à la culture d’entreprise et à ses valeurs. 

Alors comment les entreprises doivent-elles favoriser cet engagement ? 

Redonner de la valeur au temps et aux actions 

 

« L’entreprise doit être pensée comme une organisation sociale vivante, et non pas comme une pure entité technique et économique. » Désormais, les entreprises ne peuvent plus faire l’impasse sur la réflexion au sujet de leur raison d’être, de la teneur et de l’utilité de ce qu’elles proposent à leurs publics internes et externes.

 

  • Redonner du sens aux missions 

 

En période d’accélération des transformations digitales, et encore plus en période de crise, les entreprises doivent aider les salariés à comprendre la finalité de leurs missions de manière générale. Surtout quand certaines missions ont été fortement dévaluées et malmenées par la crise. 

 

Au cœur même du travail quotidien, la mission du salarié prend tout son sens lorsqu’il peut la situer et comprendre son importance au sein d’un projet vu dans sa globalité. Une compréhension qui peut être soutenue par une communication transparente et suivie, comme le permet la plateforme collaborative Slack : 

 

  • Redonner du temps pour ce qui a vraiment du sens 

 

Avec les différents confinements, entraînant dans de nombreux secteurs et métiers l’instauration du télétravail parfois à temps plein,  le temps dédié au travail a désormais changé.

 

Dans les dérives possibles de ce temps repensé, il peut y avoir un temps trop important dédié au travail sur une journée, avec l’impossibilité d’une vraie déconnexion et peu de limites données à l’empiètement de la vie professionnelle sur la sphère privée. 

 

La crise sanitaire, mettant l’accent sur le fait que tout peut être bouleversé du jour au lendemain, oblige à repenser la densité et la durée du temps accordé au travail. Dans la quête de sens exacerbée par cette crise, il est de plus en plus question de revoir ses priorités et d’accorder davantage de temps et d’importance à ce qui compte vraiment

 

  • Permettre l’engagement au travers d’initiatives vertueuses

 

Parmi les actions qui ont du sens, les entreprises peuvent encourager des missions et interactions encore plus transversales, qui sortent du cadre habituel : certains collaborateurs peuvent y développer de vraies compétences de communicant ou de médiateur. 

 

Mais aussi, il existe des actions avec une portée significative vers l’extérieur, engagées, éthiques et responsables, que l’entreprise peut encourager et sponsoriser auprès de ses équipes : 

 

Renforcer la reconnaissance et le partage pour maintenir l’engagement

 

Pour aider les salariés à trouver du sens à leurs missions, un certain nombre d’éléments peuvent être mis en place d’un point de vue managérial : par exemple, communiquer efficacement sur des objectifs clairs et atteignables, valoriser et récompenser les efforts et réussites, permettre la prise d’initiatives… 

C’est aussi l’occasion de  repenser les modes de management en tirant des leçons de la crise, en animant la cohésion d’équipe de façon régulière.

 

  • Partager la connaissance et permettre à tous de progresser 

 

Pour donner du sens à la mission de chacun au-delà de ses fonctions quotidiennes et encourager l’engagement, l’entreprise doit aujourd’hui permettre à chaque collaborateur de réellement progresser au fur et à mesure de son parcours.

 

Dans la fonction publique par exemple, passer des concours pour gravir les échelons et gagner en responsabilité est encouragé ; du temps est accordé à cette progression professionnelle. Et dans toute entreprise, il est possible de faire de la progression des collaborateurs un pilier.

 

 

« La réflexion analytique, l’innovation, l’apprentissage actif, la créativité, la réflexion critique, la collaboration et la résolution de problèmes complexes sont des compétences dont la demande ne fera que croître, tandis que les compétences routinières et les tâches répétitives et simples seront automatisées. »

 

Sur Slack, les échanges inter équipes et la collaboration sont encouragés, et la base de connaissances générée par les échanges sur la plateforme collaborative permet à chacun d’accéder aux informations. La plateforme collaborative favorise aussi l’intelligence collective.

 

  • Favoriser les initiatives et la co construction 

 

Une entreprise qui communique clairement et qui permet la libre circulation de l’information peut recruter les meilleurs talents. La transparence interne est en effet un critère important pour les candidats, chez leurs futurs recruteurs.

 

En cette période incertaine, il est d’autant plus important de partager une vison et une stratégie, mêmes si celles-ci sont amenées à évoluer et être modifiées. La communication interne joue alors un rôle-clé dans ce partage. Si une communication régulière est instaurée, elle permettra de faire part de ces changements en toute transparence.

 

« On n’en fait jamais trop quand on est à distance, en termes de communication. Il faut juste éviter le trop-plein d’informations, en structurant les échanges ».

Sara BoudhabhayHead of Culture & Responsibility Mano Mano


Pour favoriser et maintenir l’engagement, l’entreprise doit cultiver un environnement de travail stimulant et qui fédère les équipes.
Il s’agit pour les dirigeants d’incarner vraiment les valeurs de l’entreprise, de leur donner vie, en interagissant avec les employés, véritables contributeurs et co-constructeurs des meilleures initiatives. Pour cela, il faut être prêt à adopter un vrai modèle de travail collaboratif, d’être véritablement à l’écoute des retours et idées des salariés et même de mettre ces dernières en pratique.

 

 

Au printemps 2020, le rapport de Slack sur l’état du travail en France montrait que les travailleurs alignés, c’est à dire ceux qui génèrent des résultats parce qu’ils se sentent connectés à la vision et à la stratégie de leur entreprise, sont à la fois concentrés sur les résultats et motivés à l’échelle individuelle. 

Et 75% d’entre eux se sentent habilités à prendre des décisions

Pour partager cette vision, les directions générales peuvent définir un espace d’échanges dédié avec leur salariés, par exemple un canal dédié sur Slack pour recueillir des questions, y répondre et suivre les réactions .

 

  • Mesurer l’engagement pour mieux ajuster sa proposition de valeur 

 

« Les entreprises utilisent de nouveaux algorithmes d’apprentissage automatique qui analysent le Big Data pour mesurer l’engagement des employés ». L’idée est écouter les signaux par la donnée (temps de réponse aux e-mails, implication sur le réseau social ou la plateforme collaborative d’entreprise…). 

 

Pour donner une photographie plus complète de l’engagement des salariés, cette analyse par la donnée  doit s’accompagner idéalement d’enquêtes auprès des salariés. Y répondre est déjà une forme d’engagement en soi : « Les personnes qui ne répondent à aucun de nos deux sondages annuels sont 2,6 fois plus susceptibles de partir au cours des six prochains mois », écrivent trois auteurs d’une tribune dans un article de Harvard Business Review. 

 

 

Enfin, il est intéressant de noter que mener des enquêtes auprès des salariés participe au dialogue social. Cela peut apporter à l’entreprise des pistes sur le sens de son action quotidienne, cela participe également à sa démarche RSE.

Si la quête de sens dans le travail est une question individuelle, les entreprises aujourd’hui doivent donc comprendre la nécessité d’apporter de la valeur à leurs salariés en dehors du travail quotidien. Donner du sens et plusieurs dimensions aux missions des collaborateurs ne peut se faire que dans un modèle de travail collaboratif, au sein duquel chaque expertise est valorisée et la cohésion d’équipe stimulée. Permettre aux collaborateurs de s’engager de manière utile et vertueuse, au-delà du cadre de l’entreprise, contribue également à cet apport de sens.

Cet article vous a-t-il été utile ?

0/600

Parfait !

Merci beaucoup pour votre feedback !

Bien compris !

Merci pour vos commentaires.

Oups ! Nous rencontrons quelques difficultés. Veuillez réessayer plus tard.

Continuer la lecture

Actualités

Les Focus Fridays et Maker Weeks chez Slack

Pour les collaborateurs de Slack, ces nouveaux programmes offrent plus de temps pour se concentrer et plus de liberté que les horaires de bureau classiques

Productivité

Astuce Slack : toutes les manières de mettre à jour votre statut dans Slack

Avec les statuts Slack, indiquez à votre équipe ce que vous êtes en train de faire ou que vous ne pourrez pas répondre immédiatement

Collaboration

5 conseils pour une collaboration efficace au travail

Pour travailler efficacement às un objectif commun, les maîtres-mots sont la communication, des attentes bien définies et une confiance réciproque

Développeurs

Le nouveau forum de la communauté Slack assure l’avenir du travail

Elizabeth Kinsey, Responsable de la communauté, explique pourquoi nous avons créé un espace consacré aux utilisateurs qui souhaitent tirer le meilleur parti de Slack