Collaboration

24 questions percutantes dans une enquête sur l’engagement des collaborateurs

Vous souhaitez évaluer la motivation de votre équipe et la satisfaction de vos collaborateurs au travail ? Il vous suffit de leur poser les bonnes questions.

De The team at Slack 26 novembre 2018

Vos collaborateurs sont les premiers à connaître leur degré d’implication et de performance dans l’entreprise. Ils sont les mieux placés pour savoir s’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes ou s’ils attendent juste que la journée se termine. C’est pourquoi les enquêtes sur l’engagement des collaborateurs sont si précieuses.

Si vous vous posez des questions sur l’engagement des collaborateurs dans votre entreprise, ou si vous souhaitez juste mieux comprendre ce qui les motive, demandez-leur directement. C’est le seul moyen d’avoir une vision plus claire de leur degré d’implication.

Avec les bonnes questions, cette enquête vous éclairera sur le bien-être au travail, la productivité et l’investissement général de vos collaborateurs ; en quoi ils sont affectés par le management, les dynamiques d’équipe, la culture d’entreprise et la communication interne.  

Préparer votre enquête sur l’engagement des collaborateurs

Avant de vous lancer, prenez le temps d’expliquer clairement pourquoi vous avez décidé de mener une enquête. Les collaborateurs ont tendance à être assez sceptiques vis-à-vis des enquêtes. Souvent, ils doutent que leurs réponses soient réellement anonymes à l’heure du numérique et craignent d’être sanctionnés s’ils répondent avec honnêteté.

Néanmoins, 80 % des collaborateurs souhaitent être mieux informés des processus de décision dans l’entreprise. Tout le monde dans votre entreprise doit savoir pourquoi vous réalisez cette enquête et doit être sûr de pouvoir y répondre honnêtement.

24 questions à utiliser pour votre enquête sur l’engagement des collaborateurs

Les 24 questions et affirmations ci-dessous sont réparties en six sous-sections, chacune abordant un domaine spécifique de la vie en entreprise. Les réponses que vous obtiendrez vous apporteront une vision claire du degré de motivation des collaborateurs au quotidien, en plus de mettre en lumière d’éventuelles difficultés ou, mieux encore, des possibilités d’amélioration.

Les employés doivent répondre à chacune de ces affirmations en utilisant une échelle de 1 à 5 ou 10 (1 = Pas du tout d’accord ; 5 = Tout à fait d’accord). Cette règle s’applique à toutes les questions, à l’exception des quatre dernières qui sont des questions ouvertes.

Avis personnel général

  • Je suis fier de travailler ici.
  • Je suis heureux au travail.
  • Je pourrais recommander cette entreprise en disant que c’est un lieu de travail agréable.
  • Je suis motivé par mon rôle/lieu de travail.

Entreprise et direction

  • Je suis en phase avec les objectifs de l’entreprise.
  • J’ai confiance en l’approche de notre direction pour atteindre ces objectifs.
  • Je comprends en quoi mon rôle est lié au succès de l’entreprise.
  • Je sais ce qu’on attend de moi.

Équipements et accompagnement

  • J’ai accès aux ressources et informations dont j’ai besoin pour bien faire mon travail.
  • J’ai suffisamment de temps pour bien faire mon travail.
  • Mon travail est bien reconnu.
  • J’ai envie de faire de mon mieux.

Gestion et équipe

  • Je me sens entendu et valorisé par mon responsable.
  • Je fais confiance à mes collègues et aux membres de mon équipe.
  • J’aime travailler avec mon équipe.
  • La direction et les responsables s’intéressent sincèrement à mes objectifs de carrière.

Développement personnel

  • Cette entreprise me permet de développer ma carrière.
  • Je me vois travailler ici dans deux ans.
  • Je sais quelles seront les prochaines étapes de ma carrière dans cette entreprise.
  • Mon travail m’intéresse et me stimule.

Questions ouvertes

  • Si vous pouviez changer une chose concernant votre travail ou votre lieu de travail, quelle serait-elle ?
  • Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ou votre lieu de travail ?
  • Quel est le point faible de l’entreprise ?
  • Quel est le point fort de l’entreprise ?

Communiquer sur les résultats des enquêtes

Les collaborateurs aiment savoir que leurs contributions sont utiles et appréciées. C’est pourquoi vous devez préciser quand et comment les résultats de l’enquête seront communiqués. Vous vous engagez de votre côté et rassurerez les collaborateurs en leur prouvant que l’enquête ne sera pas inutile. C’est aussi l’occasion de rappeler que l’enquête sur l’engagement des collaborateurs n’est pas la seule solution pour améliorer les conditions de travail, mais qu’elle s’inscrit dans une démarche beaucoup plus large.  

Lorsque vient le moment de partager les résultats de l’enquête, assurez-vous de résumer les principaux points clés et sujets soulevés. Invitez les collaborateurs à partager leurs commentaires ou réactions (via un forum numérique ou en organisant des entretiens individuels), présentez-leur les prochaines étapes prévues et expliquez-leur comment vous comptez relever les principaux défis soulevés.

Sans cette étape, les collaborateurs risquent de croire que l’enquête était inutile. Cela pourrait même les décourager et les démotiver. Si vous vous demandez quel est la meilleure façon de communiquer les résultats à votre entreprise, prenez note de ces cinq méthodes pour répondre aux enquêtes selon Culture Amp.

À quelle fréquence solliciter l’avis de vos collaborateurs

Connaître le degré d’engagement de vos collaborateurs est essentiel pour améliorer la communication au travail. Celle-ci doit être suivie de près pour maintenir un niveau d’engagement maximum.

Mener des sondages à la juste fréquence est un équilibre délicat, l’idéal étant de diffuser des enquêtes régulièrement sans toutefois saturer vos collaborateurs. Jason McPherson, responsable scientifique chez Culture Amp, explique pourquoi vous devez à tout prix éviter de lasser vos équipes avec les enquêtes : « D’après nos observations, 90 % des entreprises qui mettent en place des enquêtes continues et qui interrogent les mêmes personnes chaque semaine ou chaque mois ne parviennent pas à maintenir un taux de réponse supérieur à 50 %. »

Vous pouvez néanmoins jouer avec différentes approches. Jacob Morgan, contributeur chez Forbes et auteur du livre « L’Avenir du travail », conseille d’organiser des enquêtes une fois tous les six mois. Cela dit, il n’existe pas de règle universelle valable pour toutes les entreprises.

Vous n’avez même pas besoin de structurer formellement le compte rendu de vos enquêtes, tant que vous restez fidèle à la raison pour laquelle vous avez pris cette initiative : entretenir une relation ouverte et constructive entre vos collaborateurs et vous.

Cet article vous a-t-il été utile ?

0/600

Parfait !

Merci beaucoup pour votre feedback !

Bien compris !

Merci pour vos commentaires.

Oups ! Nous rencontrons quelques difficultés. Veuillez réessayer plus tard.

Continuer la lecture

Actualités

De nouvelles pistes pour le travail de demain

Réinventer le travail et le management pour plus de flexibilité, de productivité et d’équilibre à l’avenir

Transformation

Réinventer le travail et l’expérience collaborateur à l’ère du numérique

Le Future Forum lance l’indice d’expérience des collaborateurs en télétravail pour permettre aux entreprises de repenser le travail

Collaboration

Comment réduire les difficultés liées à l’expansion d’une entreprise

À mesure que votre entreprise grandit, veillez à ce que votre culture interne évolue en parallèle en appliquant ces précieux conseils

Collaboration

La transparence en entreprise : une tendance qui se développe

Croyez-en les experts de Zappos et de VSCO, l’honnêteté est la meilleure des politiques d’entreprise, surtout pour assurer sa viabilité à long terme.