A leader leading on 2 sides (home and office)
Collaboration

Leadership inspirant : comment manager dans le modèle hybride ?

Avec des modes de travail hybrides ou en télétravail total, Slack aide les équipes à mieux collaborer au quotidien.

Auteur : Slack15 février 2021Illustration par Abbey Lossing

La crise sanitaire bouleverse le quotidien des entreprises et remodèle les modes de travail. Depuis mars 2020, elles ont dû faire preuve d’agilité pour repenser leur organisation au quotidien.

 

Après le premier confinement, certaines ont fait le choix de conserver un modèle 100% à distance, d’autres ont opté, par choix et par nécessité, pour un modèle hybride. Selon une enquête de Future Forum, un consortium initié par Slack pour aider les entreprises à se transformer pour prospérer dans la nouvelle économie,

« 63 % des salariés à travers le monde* sont favorables à la flexibilité qu’offre un modèle hybride combinant télétravail et présentiel »

*États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Japon et Australie

 

 

Ces nouveaux modes de travail, même s’ils étaient déjà adoptés en partie par certaines entreprises, ont également poussé les entreprises à repenser les façons de communiquer. Le management, notamment, est au premier plan, pour ajuster les process quotidiens, le travail d’équipe et les rythmes d’échanges.

 

A l’heure où le futur de cette crise reste encore imprévisible et où les entreprises ont basculé vers des modèles comme le télétravail, devenu une norme, les managers doivent relever le défi du travail collaboratif en faisant preuve de leadership pour préserver ou recréer le lien et la cohésion d’équipe.

 

Le leadership, une qualité devenue essentielle pour les managers ? 

 

Leader et manager, deux rôles complémentaires 

 

Le leadership est en premier lieu un trait de caractère, une capacité à être visionnaire, guider, à diriger et à accompagner dans la bonne direction.  Un bon leader doit avoir la capacité à embarquer les collaborateurs et à susciter l’adhésion pour la bonne réalisation des projets et l’atteinte des objectifs. Le leader transmet une vision et fait en sorte qu’elle soit appliquée.

Sa première mission est donc d’entraîner dans un courant positif toutes les parties prenantes menant à la bonne réalisation du projet de l’entreprise, de sa stratégie et de sa réussite. Il est davantage dans une dynamique d’accompagnement que de contrôle. Il véhicule du sens et même, de la passion. Le manager est quant à lui garant des procédures et plongé dans un quotidien plus opérationnel.

 

Mais aujourd’hui, les deux rôles se rejoignent. Le leadership devient une qualité essentielle du management.

Pourquoi le manager doit-il faire preuve de leadership ? 

 

Le leadership n’est plus seulement réservé aux chefs d’entreprise ou à des grands leaders charismatiques de la sphère publique. 

 

Même si leaders et managers endossent normalement deux rôles différents, les managers doivent de plus en plus faire preuve de leadership, pour inspirer et motiver les équipes, les emmener vers la réussite.

En effet, le manager doit avoir la capacité de transmettre la culture d’entreprise tout en manageant ses équipes. À certains niveaux de l’entreprise, il peut également avoir un pouvoir d’influence et de négociation et doit savoir gérer la résolution des conflits, ce qui implique des facultés de leadership et de « savoir-être » au-delà de son rôle quotidien. Avec la crise, et un monde économique incertain, on lui demande de transmettre du sens et de savoir transmettre une vision. 

 

A distance, la mission est conséquente. Avec le télétravail, beaucoup de collaborateurs peuvent se sentir isolés. Un manager qui fait preuve d’un bon leadership aura plus de capacité à fédérer les équipes même à distance, pour rompre ce sentiment d’isolement. Apporter un souffle de motivation à tous devient vital surtout lorsque la cohésion d’équipe est fragilisée au quotidien par l’absence de contacts.

Slack, allié du leadership inspirant à l’ère du télétravail  

 

C’est justement parce que les contacts humains se font plus rares qu’il faut replacer l’humain au cœur des échanges. Le management doit à tout prix conserver le lien et veiller au moral des individus et à la bonne cohésion d’équipe

 

Avec la culture d’entreprise comme base solide et un bon leadership, vecteur du lien entre les équipes, 

Slack permet aux managers de prendre la parole de manière plus directe, plus spontanée et avec plus de proximité avec les équipes.

Slack est une  plateforme de communication complète  qui laisse place à la co-construction,  à la créativité et aux propositions. Dans un canal Slack, tout le monde s’exprime. Si la culture d’entreprise le permet, il est beaucoup plus facile de gommer les barrières hiérarchiques sur Slack qu’en conservant un fonctionnement classique avec un e-mail.

 

« Quel que soit le bureau dans lequel se trouve une personne, je peux ajouter un émoji de réaction («reacji») à ses messages. Cela leur montre que j'écoute et que nous nous connectons. Comme j'ai entendu l'un de nos clients le dire lors de la recherche sur les utilisateurs : ‘Slack est une façon plus humaine de communiquer’. »

Tamar YehoshuaChief Product Officer, Slack

 

Manager à l’ère du travail hybride : motiver, rassurer, inspirer 

 

De nombreuses entreprises misent sur la cohésion d’équipe en télétravail. Selon Future Forum, « près de la moitié (46 %) des salariés affirment que leur entreprise ou leur équipe « a volontairement modifié son mode de collaboration depuis la mise en place du télétravail ». Cela peut passer, par exemple, par des actions simples  comme supprimer les réunions inutiles, tout en créant au contraire de belles opportunités de connexion plus informelles

 

Remettre le collaborateur au premier plan

 

Si les entreprises se sont beaucoup préoccupées de la façon dont elles pouvaient continuer à collaborer intelligemment avec leurs clients, leurs prestataires, leurs partenaires, avec le moins d’interruption possible depuis le printemps dernier, l’acteur majeur de ce déroulé est le collaborateur, qui a dû s’adapter et faire preuve de souplesse face à l’inattendu : chômage partiel, interruption brusque du travail, maintien du travail à distance dans un contexte difficile et débordant sur la vie personnelle… 

 

Aujourd’hui plus que jamais, le collaborateur est à prendre en considération. Par exemple, dans un cadre de travail hybride, on peut à la fois améliorer et ajuster le management à distance et repenser l’accueil des collaborateurs sur le lieu de travail.

 

On peut aussi organiser le retour au bureau et le télétravail en fonction de critères géographiques, ou de critères de préférences : consulter les salariés qui souhaitent rester à distance et ceux pour qui venir au bureau est essentiel, et se servir de cette première prise de température pour organiser le travail.

Conserver des habitudes et des rituels : recréer la vie de bureau dans Slack ! 

Des rituels quotidiens sont très appréciables en télétravail car ils maintiennent une cohésion d’équipe et une vie de bureau « normale » même à distance.

 

  • Un échange informel et ludique permet de démarrer la journée de travail en équipe. Par exemple, Josepha Haden de chez Automattic salue chaque jour ses quotidien ses collaborateurs sur Slack. On peut aussi partager son humeur du jour avec des emojis Slack et inviter les collaborateurs à faire de même.
  • Afin de structurer les semaines de travail, les managers peuvent fixer un rendez-vous en visio conférence en début de semaine et un autre en fin de semaine, sans rester focalisés uniquement sur les objectifs de travail, mais aussi pour identifier  avec les collaborateurs les difficultés qu’ils traversent, comprendre comment ils vivent leur quotidien professionnel, voir si le moral est alarmant, mais aussi recueillir des idées pour améliorer le quotidien. Au-delà des échanges réguliers, le manager doit aussi prêter attention aux signaux faibles témoignant de l’engagement des collaborateurs : implication dans les conversations Slack, participation aux projets d’équipe… Le but est de prévenir le sentiment d’isolement, les chutes de motivation, la fatigue etc.
  • Ils peuvent aussi organiser des temps plus informels d’échanges à distance, avec quelques collaborateurs en petit groupe, sans toutefois tomber dans l’excès de rendez-vous en tout genre, ce qui finirait par devenir chronophage. En effet, « près de la moitié (49 %) des salariés en télétravail estiment qu’ils passent trop de temps dans des réunions inutiles, contre 37 % seulement des salariés en présentiel. Les salariés en télétravail estiment également qu’ils font plus d’heures chaque jour.
  • La déconnexion est donc elle aussi nécessaire. Par exemple, au quotidien, on peut favoriser les échanges directs, dans Slack, à travers le bon canal de discussion ou en message privé, mais il peut aussi être pertinent d’utiliser toutes les fonctions asynchrones permises par Slack, pour permettre à chacun d’être au bon rythme.
  • Ainsi, un manager peut poster une vidéo qui concerne des points importants à aborder dans la semaine, même sans avoir tous les collaborateurs en direct : justement, la discussion et le recueil des commentaires se feront en dessous de la vidéo.

Il s’agit, avec de nouveaux rituels, d’adapter les situations de travail et les modalités d’échange et de penser le management beaucoup plus en concertation avec les équipes, dans un état d’esprit collaboratif.

 

Adopter un état d’esprit 100 % collaboratif


Si les modes de travail ont changé, alors le fonctionnement des équipes change aussi. En mode de travail hybride ou en 100% télétravail, le travail collaboratif s’impose au quotidien.

Dans cette démarche collaborative, les managers doivent accepter de gommer certaines barrières hiérarchiques au profit d’échanges fructueux, de tenir compte des avis et idées de chacun. Ils doivent être prêts à favoriser la créativité et même le potentiel de leadership de leurs collaborateurs !

 

  • Ils peuvent par exemple fixer des objectifs dans un esprit collaboratif, en concertation avec les équipes. Comme l’explique Wade Foster dans cet autre article du blog Slack, les managers chez Zapier consultent les membres de leur équipe en début de semaine, le lundi, pour établir le planning de la semaine, puis font le bilan le vendredi. 

 

Faciliter la vie des collaborateurs à distance avec Slack 

 

Prioriser les collaborateurs, c’est aussi leur faciliter la vie et le travail de manière concrète.

 

Les entreprises doivent investir dans l’équipement à domicile des salariés pour leur assurer un maximum de confort et d’ergonomie, même en travaillant à domicile

 

 

 

Au quotidien, Slack aide à optimiser les échanges : spontanéité, rapidité, résolution rapide de problèmes… La plateforme collaborative devient un véritable bureau à distance, à la fois lieu d’échanges et base de connaissances dans laquelle on peut travailler efficacement ;


En télétravail, les managers peuvent utiliser le meilleur de Slack pour faciliter le travail, permettre à tous les collaborateurs de trouver les bonnes informations au bon moment et animer le quotidien. 

 

 

La plateforme collaborative permet également de soutenir la cohésion d’équipe et toutes les initiatives de communication interne  pour traverser la crise sans renoncer à des moments de détente et de loisirs.

 

  • On peut créer des canaux dédiés à la nouvelle organisation de l’entreprise, donnant des informations précises sur la situation sanitaire, les conditions de présence (chômage partiel, alternance des équipes, occupation des locaux…). Pour cela, nommer les canaux avec des noms pertinents et en rapport avec leur contenu permet aux collaborateurs de mieux rassembler les équipes à l’intérieur de ces espaces de discussion.  

 

  • On peut imaginer aussi un partage d’animations régulières pour les salariés (concert privé sur Zoom, ventes privées en ligne réservées aux collaborateurs, escape game 100% en ligne, conférences pour se former ou se cultiver dans un domaine…). Le tout, directement via Slack pour rejoindre immédiatement l’événement et en comprendre toutes les modalités. L’idée est de pouvoir réintroduire de l’informel et des moments d’échanges pour motiver les équipes.

C’est aussi le moment d’exploiter tout le potentiel des générateurs de flux de travail de Slack. En cas de demandes de collaborateurs sur des processus internes, pour les tâches du quotidien qui peuvent être automatisées ou pour agréger facilement des contenus, les générateurs de flux travail facilitent les actions. Comme l’explique par exemple Tamar Yehoshua, Chief Product Officer chez Slack , « Nous utilisons un flux de travail Slack pour recueillir les questions à distance lors de réunions. Les participants rejoignent le canal #all-hands-and-events, où ils peuvent cliquer sur le bouton de raccourci () pour déclencher le flux de travail nommé “J’ai une question”. Toutes les questions soumises sont alors publiées dans un canal où notre équipe de communication interne les classe par ordre de priorité et les attribue au conférencier. »

 

Avec une fonction de plus en plus transversale, le manager consolide ou recrée du lien et peut utiliser toutes les potentialités de la plateforme collaborative Slack pour repenser l’organisation du travail collaboratif au quotidien, en concertation avec les collaborateurs. Tout en ayant ce rôle transversal et de terrain, lui permettant d’être au même niveau opérationnel que les équipes, il doit aussi prendre de la hauteur et avoir un wagon d’avance pour prévenir la perte de motivation, la perte de sens et une implication en baisse. Slack est alors un outil précieux pour gagner du temps sur les essentiels du quotidien et se concentrer sur l’humain et la communication interne avec les équipes.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

0/600

Parfait !

Merci beaucoup pour votre feedback !

Bien compris !

Merci pour vos commentaires.

Oups ! Nous rencontrons quelques difficultés. Veuillez réessayer plus tard.

Continuer la lecture

Actualités

Cadres et non-cadres : le grand décalage

Une nouvelle étude du Future Forum Pulse révèle que la perception de la vie de bureau n’est pas la même chez les dirigeants

Collaboration

Cityscoot roule pour ses clients avec l’énergie de Slack!

Pour fédérer ses 300 employés à travers l’Europe et ses 220 000 utilisateurs, Cityscoot mise sur Slack, véritable bureau à distance virtuel.

Collaboration

Doctolib : créer un espace de travail à distance dans Slack

Doctolib choisit la plateforme collaborative Slack pour une communication interne plus interactive et pour regrouper ses outils de gestion de projet.

Productivité

Aidez vos équipes à booster leur efficacité au travail en sept étapes

Lisez ces conseils utiles pour favoriser une collaboration dynamique et fructueuse parmi vos équipes