Illustration Slack pour le rapport sur l’engagement

Comparaison du travail dans Slack, avec les e-mails et avec Microsoft Teams

Une analyse de la qualité du travail avec différents outils et des raisons pour lesquelles les employés se sentent plus concernés, soutenus et autonomes dans Slack.

Certains salariés allument leur ordinateur au dernier moment et n’attendent qu’une chose, se déconnecter. D’autres, en revanche, sont impatients d’échanger avec leurs collègues, de partager des idées et de travailler sur des projets motivants. En juillet 2020, Gallup a analysé que seulement 36 % des actifs appartiennent au second groupe.

Nous avons cherché à comprendre quel outil de communication génère le plus d’engagement, et comment ses utilisateurs l’exploitent pour se sentir bien et utiles au travail. Les entreprises pourront tirer parti de ces informations pour renforcer la rétention de leurs salariés, augmenter la satisfaction de leurs clients et améliorer leurs performances.

Dans ce Rapport sur l’engagement des salariés, nous avons enquêté pour trouver les réponses à ces questions et aller encore plus loin. Cette enquête a été menée avec Quadrant Strategies auprès de plus de 1 800 salariés. Parmi eux, 600 sont des utilisateurs de Slack, 600 de Microsoft Teams et 600 d’e-mails classiques. L’étude a révélé que les utilisateurs de Slack sont plus engagés grâce à la plateforme. Ils l’utilisent pour réaliser une plus grande variété de tâches et sont globalement plus satisfaits que les utilisateurs de Teams et d’e-mails.

Avec Slack, les utilisateurs gagnent en assurance plus rapidement

De façon assez logique, les salariés ne sont pas attirés vers un outil s’ils n’en comprennent pas immédiatement les bénéfices pour leur travail au quotidien. L’interface intuitive de Slack est simple à utiliser, aussi bien pour les ingénieurs, les designers, les dirigeants, que tous les autres postes. Ses nouveaux utilisateurs peuvent en exploiter rapidement les fonctionnalités. 45 % des utilisateurs de Slack le trouvent très facile d’apprentissage.

Les utilisateurs de Slack adoptent rapidement la plateforme. Par rapport à Teams ou aux e-mails, ils sont 17 % de plus à se sentir efficaces dans Slack. Selon notre enquête, les utilisateurs de Teams ne se sentent pas aussi à l’aise, même après 6 mois d’utilisation.

Lorsque vous maîtrisez votre outil, vous êtes plus enclin à l’utiliser. Au cours d’une journée de travail standard, 62 % des utilisateurs passent plus de 3 heures dans Slack, et 18 % d’entre eux l’utilisent plus de 7 heures. Quand il s’agit de collaborer avec des collègues à distance, les utilisateurs de Slack ont deux fois plus de chances de parvenir à les contacter via l’application mobile que les utilisateurs de Teams.

  • 45 %

    des utilisateurs de Slack trouvent l’outil « très facile d’apprentissage »

  • 62 %

    des utilisateurs passent plus de 3 heures sur Slack lors de leur journée de travail

  • 18 %

    des utilisateurs passent plus de 7 heures sur Slack lors de leur journée de travail

  • Les utilisateurs de Slack sont deux fois

    plus nombreux à utiliser l’application mobile par rapport aux utilisateurs de Microsoft Teams

Pour évaluer précisément ce qui génère la satisfaction des utilisateurs, nous avons analysé 7 points identiques pour chaque outil et posé la question suivante aux participants : « Dans quelle mesure êtes-vous satisfait(e) ou insatisfait(e) des points suivants sur Slack/Microsoft Teams/vos e-mails ? »

  1. Performance : le temps de réaction de l’outil, entre le moment où l’utilisateur effectue une action et celui où le produit répond.
  2. Globalité : l’extensivité des fonctionnalités de l’outil par rapport aux besoins de l’utilisateur.
  3. Éducation : les ressources disponibles pour apprendre à utiliser l’outil.
  4. Utilité dans une équipe : la concordance entre les besoins de toute une équipe et les fonctionnalités de l’outil.
  5. Fiabilité : la possibilité de rester connecté à l’outil lorsque l’utilisateur travaille en ligne.
  6. Qualité : la réflexion et l’attention que les développeurs de l’outil ont consacrées à l’expérience utilisateur.
  7. Assistance : les ressources disponibles pour résoudre les problèmes rencontrés par l’utilisateur de l’outil.

Ces points d’analyse sont similaires à ceux de l’enquête sur les utilisateurs réguliers (TUS) de Slack. Nous avons également ajouté un point d’analyse non-TUS dans l’enquête : la « simplicité d’utilisation », c’est-à-dire le degré d’intuitivité de l’outil.

Les utilisateurs de Slack sont satisfaits sur tous ces points, en particulier au niveau de la fiabilité, des performances, de l’assistance et des ressources pour l’éducation. Les utilisateurs de Slack trouvent que l’outil serait plus difficilement « remplaçable » que ceux de Microsoft Teams, qui restent assez indifférents.

Les utilisateurs optimisent leurs flux de travail, se connectent plus rapidement et restent à jour avec Slack

Nous devons tous accomplir des tâches qui nous ralentissent dans notre travail effectif. S’organiser, programmer des réunions, trier et répondre aux e-mails, réunir les informations utiles... Tout cela prend du temps et demande de l’attention. Ces tâches sont souvent fastidieuses et monopolisent les efforts pendant presque la moitié d’une journée de travail.

Heureusement, Slack permet d’accélérer ces tâches. Notre enquête a ainsi identifié 28 tâches de routine qui doivent être effectuées avant de commencer le « vrai travail ». Les salariés interrogés ont indiqué que Slack les simplifiait presque toutes, et notamment :

  • Échanger rapidement sur un sujet
  • Être au courant de l’activité de ses collègues et des dernières annonces
  • Obtenir des réponses des autres et répondre à leurs questions
  • Rester à jour sur n’importe quel projet
  • Recueillir les pensées et opinions d’un groupe

Dans l’ensemble, Slack est davantage utilisé que Microsoft Teams pour effectuer ces tâches de routine (10 % de plus). En outre, les utilisateurs de Slack sont davantage satisfaits des performances de l’outil. Les analyses révèlent également que les e-mails sont trop rigides par rapport au travail moderne, où la rapidité et la collaboration sont cruciales. En évitant les longues chaînes d’e-mails, Slack permet aux utilisateurs de déléguer des tâches, de coordonner les équipes et de trouver les réponses à leurs questions.

En moyenne, les utilisateurs de Slack sont 8 % plus satisfaits d’utiliser l’outil au travail que les utilisateurs de Microsoft Teams et des e-mails. Voici d’autres données de notre enquête :

  • 20 %

    plus satisfaits d’utiliser Slack pour être informés des dernières annonces

  • 18 %

    plus satisfaits d’utiliser Slack pour planifier et suivre les projets

  • 18 %

    plus satisfaits d’utiliser Slack pour discuter rapidement avec les autres

Les utilisateurs sont plus épanouis au travail

L’épanouissement professionnel d’un salarié et sa rétention sont fortement liés à ses possibilités d’évolution, à son sentiment d’utilité au travail et au soutien qu’il perçoit de la part de son entreprise. Par exemple, notre enquête montre que les utilisateurs d’e-mails ont 3 fois plus de risques d’être insatisfaits au travail que les utilisateurs de Slack. Ces derniers ont un niveau de satisfaction au travail 15 % plus élevé que les utilisateurs de Microsoft Teams et des e-mails.

Nous avons noté que l’épanouissement professionnel repose aussi sur des facteurs de motivation intrinsèques, tels que le sentiment d’utilité et la manière dont l’entreprise le favorise. La rétention des salariés est, quant à elle, liée à l’encadrement, à la confiance envers les dirigeants, au sentiment d’être apprécié et écouté, et à la reconnaissance des autres.

  • 65 % des utilisateurs de Slack sont en mesure de prendre des décisions stratégiques par rapport à 46 % pour Microsoft Teams et 48 % pour les e-mails
  • 74 % des utilisateurs de Slack déclarent disposer des outils adaptés pour réussir dans leur travail contre 58 % chez les utilisateurs d’e-mails
  • 67 % des utilisateurs de Slack estiment qu’ils disposent du bon encadrement par rapport à 55 % pour Microsoft Teams et 54 % pour les e-mails

Pour la majorité des utilisateurs de Slack, le fait d’utiliser l’outil les aide à se sentir soutenus par l’entreprise, autonomes et reconnus dans leur travail. En revanche, les utilisateurs d’e-mails ont 3 fois plus de risques d’être insatisfaits au travail que les utilisateurs de Slack. Par rapport aux utilisateurs de Teams, les utilisateurs de Slack vont plus facilement penser que l’outil leur permet d’équilibrer vie professionnelle et personnelle. Ils pensent aussi que Slack renforce leur sentiment d’utilité au travail et la reconnaissance de leurs collègues.

Et ensuite

Aujourd’hui, les salariés ont un niveau d’implication professionnelle qui varie selon les outils fournis par leur entreprise. Cela permet aux dirigeants de favoriser l’épanouissement et la réussite professionnelle de leurs collaborateurs.

Les utilisateurs de Slack s’approprient facilement et efficacement l’outil. Ils peuvent ainsi exploiter ses fonctionnalités pour accomplir des tâches plus variées qu’avec Microsoft Teams ou les e-mails. Cette plateforme collaborative permet aux salariés de travailler à leur manière, de relever les défis quotidiens et de prendre rapidement des décisions stratégiques. Cela signifie qu’ils sont plus enclins à s’épanouir professionnellement et à bénéficier d’une meilleure qualité de vie au travail grâce à Slack. Plus un salarié est impliqué, plus il est heureux et efficace dans son travail.

Méthodologie

Le Rapport sur l’engagement au travail a été mené par Quadrant Strategies auprès de 1 800 salariés de 18 à 64 ans aux États-Unis. Il y avait parmi eux 600 utilisateurs de Slack, 600 utilisateurs de Microsoft Teams et 600 utilisateurs d’e-mails. Les résultats de tout échantillonnage sont sujets à une variation qui est de +/- 3 % dans cette étude. Pour obtenir plus d’informations sur cette étude, veuillez contacter pr@slack.com.

Cette ressource vous a-t-elle été utile ?

0/600

Parfait !

Merci beaucoup pour votre feedback !

Bien compris !

Merci pour vos commentaires.

Oups ! Nous rencontrons quelques difficultés. Veuillez réessayer plus tard.