Transformation

Garantir l’efficacité du processus d’innovation en entreprise

Même si elle s’appuie sur de très bonnes idées, l’innovation au travail a besoin d’un processus bien préparé pour être effective

Auteur : Becky Lawlor14 mai 2019Illustration par Samantha Mash

L’innovation n’est pas juste un mot à la mode. C’est un volet essentiel pour toute entreprise moderne, en particulier dans une ère où la transformation numérique est omniprésente. Elle peut renforcer l’avantage concurrentiel d’une entreprise, ouvrir des opportunités de nouveaux marchés, ou encore stimuler la croissance. Mais pour développer une culture innovante, il faut commencer par établir un processus d’innovation.

Comment mettre en œuvre un processus d’innovation

Structurer la créativité peut sembler paradoxal. En effet, selon une étude de la société de conseil en gestion Accenture, plus de la moitié des entreprises interrogées considèrent l’innovation comme un processus créatif en soi.

Pourtant, les entreprises qui investissent dans l’innovation sans structure préalable n’obtiennent que rarement des résultats satisfaisants. Comme l’explique Sarah Kelly, Directrice du programme d’innovation pour l’agence de communication Liberty Global, « l’innovation n’est pas un truc simple qui survient comme par magie. Elle nécessite de nombreuses réflexions, de la main-d’œuvre et des ressources ».

Il n’existe pas de méthode infaillible pour concevoir un processus d’innovation. Chaque entreprise doit développer une démarche adaptée à son organisation. Voici quelques éléments clés considérés comme essentiels par certaines entreprises dans leurs processus d’innovation.

1. Impliquer les cadres dirigeants

Comme pour presque toutes les initiatives de gestion du changement, en particulier au sein d’une grande entreprise, l’engagement des dirigeants est un élément clé du succès. Mais ceux-ci ne doivent pas se contenter d’approuver le processus d’innovation, ils doivent y participer activement.

« Vous devez être prêt à jouer parfois le rôle d’arbitre », explique Greg Wright, Président d’Omega Engineering. « Cela peut être perçu comme une menace par certains, ce qui peut donner lieu à quelques conflits. Vos salariés doivent comprendre que la direction contrôle la situation et qu’elle les soutient. »

Chez Liberty Global, chaque campagne est encadrée par un dirigeant. « Si la campagne est gérée par un chef de produit, les salariés pensent que leurs idées ne seront pas prises au sérieux », affirme Sarah Kelly. « Mais si cette fonction est assurée par le directeur financier ou le directeur de la technologie, ils savent qu’ils seront écoutés. »

Exemple : une campagne d’innovation sur le thème des économies budgétaires était encadrée par le directeur de la technologie et de l’innovation de Liberty Global. Une idée choisie et mise en œuvre consistait à apporter une légère amélioration à un kit de répartiteur de câble. En remplaçant une vis par une autre d’un autre type, l’entreprise a pu réduire la quantité de câblage de chaque kit, et ainsi économiser plus de 1 million de dollars par an.

2. Créer une équipe d’innovation interdisciplinaire

De nombreuses grandes entreprises, dont Xerox, CVS et Home Depot, ont développé des laboratoires ou des programmes d’innovation à long terme, et font intervenir des spécialistes. D’autres entreprises, comme Target, ont également réussi à former des équipes d’innovation plus petites et moins formelles, que ce soit pour des projets spécifiques ou pour des opérations courantes au sein de l’entreprise.

« Nous n’arrivions pas à apprendre aussi rapidement que nous le souhaitions dans notre entreprise. Aujourd’hui, nous assistons à une pollinisation croisée des idées, et nous tirons parti de cet apprentissage en interne pour évoluer. »

Greg WrightPrésident d’Omega Engineering

La diversité est essentielle dans une équipe, aussi bien au niveau de l’expertise que dans les rôles au sein de l’entreprise. Selon une étude récente sur la diversité et l’innovation, les entreprises dotées de politiques favorisant la diversité sont plus innovantes et lancent davantage de produits que les autres.

« L’idéal est de cultiver une équipe interne disposant de l’expertise et des connaissances nécessaires pour proposer en permanence de nouvelles idées », soutient Sun Wu, auteur de Strategy for Executives (« Stratégie pour les cadres »). « L’équipe doit développer une "capacité d’absorption", ou la capacité à comprendre ce qui se passe en dehors des murs de l’entreprise. »

Exemple : Omega Engineering a monté une équipe d’innovation indépendante. « C’est comme un groupe entrepreneurial, qui dispose de beaucoup plus de liberté pour fonctionner de manière autonome », confie Greg Wright. « Nous n’arrivions pas à apprendre aussi rapidement que nous le souhaitions dans notre entreprise. Aujourd’hui, nous assistons à une pollinisation croisée des idées, et nous tirons parti de cet apprentissage en interne pour évoluer. »

L’équipe d’innovation et ses processus agiles ont également permis à Omega d’accélérer considérablement l’innovation, en réduisant d’un quart le temps de développement des produits.

3. Développer l’itération dans votre processus d’innovation

La société Liberty Global a mis en place des campagnes d’innovation en quatre semaines, mais reconnaît que ce n’est que le début du processus. « Les idées n’arrivent pas toutes faites, prêtes à être mises en œuvre », explique Sarah Kelly.

NOBL, qui conçoit et met en œuvre des processus d’innovation dans les grandes entreprises, fait comprendre aux clients qu’ils construisent « un skateboard, pas une Cadillac ». Selon Paula Cizek, directrice de la recherche de l’entreprise, on doit cette analogie (qui vise à faire réfléchir sur la façon de construire un produit simple et durable) au consultant Henrik Kniberg, qui travaille avec des entreprises comme Spotify. C’est une technique qui peut accélérer considérablement la mise sur le marché des innovations, tout en garantissant un meilleur produit grâce à la prise en compte des commentaires clients.

Exemple : pour Tressie Lieberman, ancienne Vice-présidente de l’innovation numérique chez Taco Bell, l’approche itérative de NOBL a eu un impact significatif sur le calendrier d’innovation du géant du fast-food : « Nous avons accompli en une semaine ce dont nous parlions depuis des années. »

4. Toujours faire passer le client en premier

En design thinking, l’empathie pour le client est au cœur du processus d’innovation. Les bonnes idées sont celles qui ont une valeur ajoutée pour le client.

« Si vos produits ne s’accompagnent pas d’un modèle d’entreprise qui s’oriente sur la valeur apportée aux clients, même les plus innovants d’entre eux seront des échecs », avance Sun Wu.

Exemple : SAP, l’une des plus grandes entreprises technologiques au monde, a adopté le design thinking et une approche orientée clients dans son processus d’innovation. Dans son livre Winners Dream, Bill McDermott, PDG de SAP, revient sur l’une des plus grandes innovations de l’entreprise : HANA. Cette technologie permet d’accéder aux données stockée dans la mémoire d’un ordinateur 10 000 fois plus rapidement que pour celles sur un système disque traditionnel. « L’approche orientée clients a été le moteur de la création d’HANA », confie-t-il.

Ouvrir la voie à toujours plus d’innovation

Les entreprises vraiment innovantes dotées d’une excellente gestion organisationnelle ne décident pas des idées à mettre en œuvre ou de la façon de les concrétiser en fonction d’un ensemble de règles ad hoc ou arbitraires. Elles développent une culture d’innovation permanente grâce à un processus rigoureux.

La mise en place d’un processus d’innovation demande du temps, des ressources et des efforts. Mais s’il est bien préparé, il peut faire la différence et vous aider à gagner une longueur d’avance sur vos concurrents.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    0/600

    Parfait !

    Merci beaucoup pour votre feedback !

    Bien compris !

    Merci pour vos commentaires.

    Oups ! Nous rencontrons quelques difficultés. Veuillez réessayer plus tard.