Someone guiding the team
Collaboration

Empathie et intuition : les nouvelles bases du leadership

A l’ère du 100% télétravail ou des modes de travail hybrides, le management empathique est un maillon clé de la cohésion d’équipe.

Par l’équipe Slack23 juin 2020Illustration par Abbey Lossing

 

À l’ère du déconfinement, les entreprises tirent des enseignements en termes d’organisation. De nouveaux modes de travail et de management émergent , le travail d’équipe a été bouleversé et repensé. Heureusement, beaucoup d’acteurs tirent leur épingle du jeu en restant résolument tournés vers l’avenir ! Cependant, entrer dans une nouvelle culture organisationnelle nécessite l’adhésion et l’implication de tous, donc un bon leadership sur lequel s’appuyer.

 

Donner une vision, faire collaborer, maintenir le cap… Autant de défis que les managers doivent relever depuis plusieurs semaines avec des équipes souvent fragilisées. Cela nécessite d’adopter non seulement de nouveaux modes de travail accélérés par la crise, mais aussi tous les outils qui contribuent à leur réussite.

 

Les fondamentaux du leadership revus à l’aune de la crise sanitaire

 

Le leadership, l’art de transmettre

 

Le leadership est « la capacité d’un individu à mener ou conduire d’autres individus ou organisations dans le but d’atteindre certains objectifs ». Figure inspirante d’une équipe, le leader doit avoir une vision qu’il transmet au travers d’une stratégie, compréhensible et adoptable par tous.

Même en période incertaine, ce leader doit réussir à chausser des lunettes prospectives et à anticiper différents scénarios.

 

Télétravail et nouveaux modes de management

 

La crise récente a entraîné une perte de repères pour de nombreux collaborateurs, associée parfois à la perte de confort. Espace de travail improvisé dans son cadre privé, nécessité de jongler entre plusieurs rôles avec le sentiment de devoir exceller partout… Ces changements parfois brutaux jouent sur le moral, la motivation et la productivité. D’où la nécessité de repenser les modes de management pour accompagner au mieux les équipes dans un contexte perturbé. 

À cela s’est ajouté aussi l’impact sur le métabolisme des personnes, notamment en raison des sorties limitées et du manque de lien social. Alors comment le manager peut-il redonner à la fois un cadre sécurisant et une direction encourageante, dans ce contexte imprévu et atypique ?

 

Les nouveaux critères du leadership : repartir de l’humain pour construire autrement

 

Vers de nouvelles méthodes de travail

 

La nécessité de créer de nouveaux modèles de travail, avec un management à distance généralisé pendant le confinement, redéfinit les critères du leadership. Pour maintenir une cohésion, pour avancer et aussi pour inviter les collaborateurs à avancer même sans certitudes, le manager a besoin de repenser et structurer les choses en laissant libre cours à sa propre créativité et à celle de ses équipes.

 

Cela implique un changement des habitudes et des méthodes de travail pour, petit à petit, faire émerger un nouveau modèle de fonctionnement. Une crise remet en question l’organisation existante. Mais elle peut aussi être une opportunité de repenser totalement un modèle ou de lui donner un nouveau souffle !

 

En période d’éloignement physique, plus grand est le besoin de se raccrocher à des valeurs solides. En termes de culture organisationnelle, certains managers étaient déjà dans une logique de travail collaboratif. Depuis le confinement, de nouveaux critères de leadership ont émergé, tous étroitement liés aux « soft skills » ou au « savoir-être ». Ces qualités à forte dimension empathique sont valorisées, car ce sont elles qui permettent  de supporter les aspects incertains et anxiogènes de la situation de crise.

 

Le leadership se transforme alors et adopte de nouveaux réflexes plus humains et plus authentiques : c’est l’avènement du leadership compassionnel, qui prend en compte l’altérité et le besoin de rassurance.

 

Intuition, altruisme : les caractéristiques du nouveau leader

En somme, le leadership compassionnel emprunte les qualités d’un jardinier, semant des graines, restant à l’écoute des cycles et changements, faisant preuve de patience en sachant que ce qui est initié avec soin aujourd’hui portera ses fruits demain, et que les imprévus font partie du jeu.

 A l’écoute, le nouveau leader choisit les bons mots pour rassurer, rassembler, expliquer, impliquer. C’est fort de ces enseignements qu’il peut emmener son équipe vers une nouvelle dynamique commune. Il manage « avec son cœur et avec sa tête » :

 

  • Il s’intéresse à ce qui rend chaque collaborateur ou collaboratrice unique, pour générer des interactions plus constructives, plus authentiques.
  • Il est une vraie boussole pour les équipes : il est capable d’indiquer la bonne direction et a le courage de prendre les bonnes décisions.
  • Il fait preuve de franchise et d’humilité : il sait répondre « je ne sais pas » sans que cela devienne anxiogène pour les collaborateurs et emmène les équipes vers la résolution collective de problèmes.
  • Il n’hésite pas à œuvrer chaque jour dans une dynamique de co-construction avec ses équipes. En période de crise, plutôt que de tout porter seul et de tenter de redéfinir rapidement un cadre et des process, il accepte de recevoir des propositions nouvelles ! Il fait sien l’adage : tout seul on plus on va plus vite, ensemble on va plus loin.
  • Il tient compte des problématiques individuelles pour aller vers l’intérêt général et voir plus loin que la crise. Pour cela, il n’a pas peur de devoir déconstruire demain ce qui a été construit aujourd’hui.
  • Il transmet tous ces nouveaux acquis et insuffle un fonctionnement plus intuitif et plus authentique aux collaborateurs, pour générer de nouveaux réflexes.

Pour porter les valeurs et la vision qui vont faciliter les nouveaux modes d’échange en télétravail, le leader de l’après-crise doit pouvoir s’appuyer sur des outils fiables, au service de l’échange, de la cohésion d’équipe et de la productivité.

 

Les outils collaboratifs du leader de demain

 

Télétravail, travail collaboratif, communication interne : resserrer les liens

 

Le télétravail est devenu la norme dans de nombreux secteurs et métier depuis le confinement. Mais tout le monde n’est pas égal face au télétravail. Le fait de passer au tout virtuel, alors que certains collaborateurs ne connaissaient jusqu’alors que le travail en présentiel, peut être déstabilisant. Il faut alors les aider à apprivoiser ce type d’organisation en faisant face à des défis technologiques, organisationnels et sociaux et amorcer de nouvelles règles de fonctionnement.

 

 

La créativité, le bien-être et la cohésion des équipes soutenus par les bons outils 

 

Lorsque la communication et les outils sont centralisés, par exemple avec une plateforme collaborative d’entreprise comme celle que propose Slack, les équipes peuvent rester productives malgré la distance, grâce à des outils intuitifs et faciles à adopter.

 

Chez Kin + Carta par exemple, les équipes qui travaillent dans des lieux géographiques très dispersés peuvent rester connectées à distance pour avancer ensemble et conserver un esprit d’équipe. Au-delà des aspects strictement professionnels, elles peuvent aussi rester unies et échanger sur des centres d’intérêt communs. La vocation de Slack est d’encourager les synergies d’équipes et la créativité en laissant la possibilité à l’humain de s’exprimer pleinement. Ainsi, les équipes peuvent créer des espaces conversationnels sur les sujets de leur choix.

 

Chez Hubspot aussi, on accorde de l’importance à ces échanges authentiques, professionnels ou non, au service d’une meilleure cohésion et d’un management plus empathique. Les possibilités permises par Slack contribuent à conserver le lien entre les collaborateurs mais aussi à faire tomber les barrières hiérarchiques dans le cadre de certains échanges qui s’y prêtent totalement : on peut imaginer un brainstorming, des questions sur la vie de l’entreprise, le besoin de dialoguer sur un sujet bloquant… 

 

Pour s’y retrouver rien de plus simple, il suffit de créer des canaux, attribués à une équipe, un projet, un sujet de discussion : dans ces canaux de conversation, on peut poser des questions, créer de nouvelles publications ou encore des sondages, mais aussi solliciter facilement et de façon spontanée ses collègues ou collaborateurs.

 

Chez Figaro Classifieds, les Ressources Humaines ont mis à profit leurs canaux existants pendant la période de confinement pour continuer à garder un lien fort avec les équipes. Via leurs différents canaux RH, elles ont répondu à toutes les questions et inquiétudes des collaborateurs et leur ont proposé aussi chaque jour des animations et défis ludiques pour égayer le quotidien et rester motivé ! Cette initiative a permis de renforcer l’esprit d’équipe, avec des collaborateurs se sentant proches malgré la distance imposée. 

 

Chez Trivago, Slack  a permis de simplifier les communications et de trouver de nouvelles façons de travailler, plus innovantes et plus ludiques. L’entreprise utilise aussi massivement les canaux pour favoriser l’entraide entre tous les utilisateurs. Par exemple, un canal entièrement dédié au covoiturage a été créé. De plus, Trivago mesure régulièrement la satisfaction de ses employés, invités à donner leur avis chaque semaine en quelques clics par le biais de sondages.

 

Avec la transformation digitale, les entreprises avaient déjà mis en place des nouvelles normes de travail à distance. L’ère amorcée depuis le confinement fait passer ces normes au niveau supérieur : elles doivent désormais être au service d’un leadership plus impliqué émotionnellement, même s’il conserve une nécessaire prise de décision avec hauteur et recul. L’enjeu est de miser sur l’écoute active et intelligente de chacun, en laissant la possibilité à tous de s’exprimer. Au service de ces échanges plus authentiques au sein des équipes, les solutions et outils collaboratifs doivent être simples, pour que les utilisateurs se les approprient rapidement. 

 

En somme, l’outil idéal doit être un facilitateur qui fluidifie les échanges et dont les aspects techniques savent se faire oublier ! Un pari que Slack a pour vocation de relever chaque jour, en se mettant au service du talent de ses utilisateurs.

Cet article vous a-t-il été utile ?

0/600

Parfait !

Merci beaucoup pour votre feedback !

Bien compris !

Merci pour vos commentaires.

Oups ! Nous rencontrons quelques difficultés. Veuillez réessayer plus tard.

Continuer la lecture

Collaboration

Renforcez la collaboration dans un environnement de travail hybride grâce à Slack

À l’ère du numérique, l’engagement de l’équipe joue un rôle plus essentiel que jamais. Voici trois manières de renforcer la collaboration avec Slack.

Collaboration

Slack pour l’enseignement : quand l’outil collaboratif est au service des apprentissages

Slack est un outil collaboratif particulièrement adapté à l’enseignement supérieur pour travailler et communiquer entre enseignants et étudiants.

Transformation

Bien-être au travail : le grand défi d’une digitalisation

La digitalisation des entreprises ne doit pas faire l’impasse sur le bien-être des salariés. Quelques bonnes pratiques selon Slack.

Collaboration

Cohésion d’équipe : quelques exemples à suivre