Employé dans une barque avec un ordinateur
Collaboration

Travail à distance : quel est l’avenir du télétravail ?

Le télétravail a connu un essor phénoménal depuis la crise sanitaire et il fait désormais partie intégrante des modalités actuelles du travail. Mais qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Par l’équipe Slack29 juillet 2022

En 2017 et 2018, environ 25 % des actifs ont travaillé à domicile au moins occasionnellement, selon le Bureau des statistiques du travail des États-Unis. Une étude réalisée en 2017 par Global Workforce Analytics et FlexJobs a montré que le nombre de salariés à distance avait augmenté de 115 % au cours de la décennie précédente. En 2019, une enquête conjointe de Slack et du cabinet d’études de marché GlobalWebIndex a révélé que 75 % des salariés travaillaient à distance dans certaines circonstances.

Mais même cette augmentation spectaculaire des statistiques du travail à distance n’aurait pas pu nous préparer à la crise sanitaire qui a frappé la planète en 2020 et aux changements à long terme sur le travail qui ont suivi. Voici ce qu’il faut savoir sur l’avenir du travail à distance.

À quelle vitesse le travail à distance se développe-t-il aujourd’hui ?

En mars 2020, les bureaux ont dû fermer presque du jour au lendemain. La majeure partie des entreprises qui avaient la possibilité de travailler à distance l’ont fait. Cette situation spécifique ne peut s’appliquer aujourd’hui, maintenant que les vaccins ont été distribués et les confinements levés. Mais les choses sont-elles vraiment revenues à la normale ?

En juin 2020, PwC a mené une enquête qui a donné des résultats surprenants. Bien que les vaccins n’étaient pas encore disponibles, de nombreux États ont annulé certaines des mesures de confinement les plus strictes. Les cadres et les travailleurs se sont alors tournés vers l’avenir. À l’époque, 98 % des employeurs déclaraient que la plupart des membres de leur équipe travaillaient à distance au moins un jour par semaine. De plus, 89 % des employeurs s’attendaient à ce qu’un grand nombre ou la plupart de leurs collaborateurs continuent à travailler à domicile après la crise sanitaire. Parmi les salariés, 83 % souhaitaient continuer à travailler à distance au moins un jour par semaine. Même en cette période relativement précoce, une évolution à long terme du travail à distance se préparait.

Passons à l’été 2021, six mois après le déploiement du vaccin. Une enquête FlexJobs a montré que les salariés aimaient le travail à distance et n’avaient pas l’intention d’y renoncer. En réalité, 58 % d’entre eux ont déclaré à l’époque qu’ils souhaitaient occuper un poste entièrement en télétravail, tandis que 39 % d’entre eux étaient intéressés par un modèle hybride. Si 42 % ont déclaré que leurs employeurs s’attendaient à un retour au bureau à temps plein, l’enquête a indiqué que 58 % des employeurs n’avaient pas de tels projets.

C’était au moment du phénomène de la Grande démission. Selon Forbes, 4 millions de travailleurs ont démissionné en avril 2021, principalement dans les secteurs les moins bien rémunérés, puis la tendance a commencé à s’étendre aux postes plus élevés. En mai de la même année, une étude de Bloomberg a montré que 39 % des salariés dans leur ensemble, et 49 % des travailleurs millennial et de la génération Z, étaient prêts à démissionner si leur employeur ne leur proposait pas d’options de travail à distance à long terme. En résumé, le télétravail n’est pas prêt de disparaître.

De nombreux coéquipiers travaillant ensemble

Pourquoi le travail à distance gagne-t-il en popularité ?

Les raisons sont multiples, mais la principale est simple : les fermetures sans précédent provoquées par la crise sanitaire ont permis à tout le monde, y compris aux employeurs, de se confronter à l’expérience du télétravail. À la surprise générale, cette expérience s’est avérée très fructueuse. L’enquête de PwC de décembre 2021 a montré que 83 % des salariés estimaient que le travail à distance était une réussite.

Pour les salariés, le travail à distance permet de vivre une vie plus équilibrée. Ils peuvent aller chercher les enfants à l’école ou prendre l’air après le déjeuner. Ils ne perdent plus de temps et d’argent dans les transports, et ne risquent pas d’être exposés au Covid (ou à quelconque microbe qui se propage rapidement au travail).

Comment les employeurs peuvent s’adapter

Le passage au travail à distance ne s’est pas fait sans difficulté. Rappelez-vous les premières réunions vidéo, lorsque les problèmes techniques nous empêchaient de participer, que les enfants d’un intervenant apparaissent en arrière-plan au mauvais moment et que l’on se rendait compte qu’en fait, rester en bas de pyjama n’était pas une si bonne idée. Cependant, nous avons tous appris de nos erreurs et nous nous sommes adaptés. Voici les moyens dont les employeurs disposent pour mieux soutenir le télétravail :

  • Demandez des retours d’information. Il n’existe pas de modèle unique de télétravail ou de travail hybride qui conviendrait à toutes les entreprises. Renseignez-vous sur les souhaits de chacun et cherchez des moyens de répondre aux besoins multiples.
    Repensez la réussite. La notion de flexibilité est importante, alors concentrez-vous sur les résultats plutôt que sur les heures travaillées.
  • Créez des filets de sécurité. Vous ne pouvez pas microgérer les travailleurs à distance, mais vous pouvez fixer des exigences claires, telles que des échéances et des rapports d’avancement réguliers.
  • Proposez une assistance. Mettez à la disposition des collaborateurs les outils dont ils ont besoin pour réussir et répondez à leurs questions dès que possible. Développez des lignes de communication et maintenez-les ouvertes.
  • Mettez l’accent sur la collaboration. Les équipes à distance et hybrides ont besoin de plusieurs outils de collaboration, notamment des logiciels de vidéoconférence et des outils de partage de documents.

Centralisez tout ce dont vous avez besoin avec Slack

L’un des plus grands défis consiste à faire en sorte que des équipes entièrement à distance ou hybrides avancent ensemble. Cela tombe bien, c’est la spécialité de Slack. Vous pouvez créer des canaux distincts pour chaque projet afin de rationaliser la collaboration, épingler des documents essentiels pour un accès rapide et même installer une machine à café virtuelle pour maintenir l’engagement des collaborateurs. En outre, vous pouvez intégrer les outils que vous utilisez déjà, de la vidéoconférence à la messagerie électronique, en regroupant le tout sur une seule et même plateforme. Découvrez comment Slack peut permettre à vos équipes d’aller de l’avant, quel que soit l’endroit où elles se trouvent.

Cet article vous a-t-il été utile ?

0/600

Parfait !

Merci beaucoup pour votre feedback !

Bien compris !

Merci pour vos commentaires.

Oups ! Nous rencontrons quelques difficultés. Veuillez réessayer plus tard.

Continuer la lecture

Développeurs

Simplifier le développement d’applications pour Slack - les nouveaux outils pour les développeurs et administrateurs

Développement d’applications pour Slack simplifié grâce aux sandbox en libre-service, aux fonctions personnalisées pour Bolt et à une meilleure intégration à votre stack

Développeurs

Développer les éléments essentiels de l’automatisation

La plateforme nouvelle génération sort de sa phase de test et elle est désormais disponible pour tous les développeurs

Actualités

Optimisez vos automatisations grâce à 65 nouveaux connecteurs dans le générateur de flux de travail

Découvrez comment automatiser vos tâches dans vos outils favoris en quelques clics seulement

Collaboration

Le nouveau jukebox des appels d’équipe Slack vous propose l’accord parfait

Une sélection variée de musiques d’attente vous tiennent compagnie lorsque vous attendez que vos collègues vous rejoignent