Employé travaillant depuis la lune
Collaboration

Flexibilité au travail : améliorer la fidélisation des collaborateurs

Dans un environnement de travail épanouissant, les salariés se sentent impliqués même à distance, et la productivité est mesurée en fonction des résultats, et non des heures passées au bureau

Par l’équipe Slack12 juillet 2022

Même avant la crise sanitaire, la génération Y ressentait le fort besoin d’équilibrer au mieux vie professionnelle et vie privée. Comme le montrent plusieurs sondages menés par Gallup, les millenials avaient déjà la réputation d’être le groupe de travailleurs le moins impliqué, avec le taux de rotation le plus élevé et le taux de bien-être général le plus bas. La solution la plus appréciée était une plus grande flexibilité au travail. Pourtant, nombreuses étaient les entreprises réticentes à se tourner vers des options de travail plus souples.

Puis le Covid-19 a frappé et la population active du monde entier est passée au télétravail du jour au lendemain. Deux ans plus tard, le travail flexible est devenu la norme. D’après une enquête menée par Mercer, plus de 75 % des actifs aux États-Unis travaillent à distance, et près de la moitié des entreprises proposent davantage d’horaires flexibles. À l’avenir, les employeurs envisagent de proposer un modèle hybride, avec 25 % de salariés ou plus en télétravail à long terme.

Il ne s’agit donc plus simplement des besoins de la génération Y. La flexibilité au travail est appelée à durer. Mais que pouvons-nous attendre pour 2023 et les années à venir ?

À quoi ressemble la flexibilité au travail

La flexibilité au travail se divise en trois catégories simples : les salariés peuvent décider où, quand et comment ils travaillent.

  • Où ils travaillent. Au début de la crise sanitaire, presque toutes les personnes qui pouvaient travailler de chez elles sont passées en télétravail. Aujourd’hui, avec l’assouplissement des restrictions et la transition des entreprises vers des modèles à long terme plus durables, de nombreux salariés multiplient les endroits où ils travaillent : espaces de coworking, cafés, chambres d’hôtel… Certains employeurs envisagent d’imposer aux salariés d’être sur site une partie du temps, par exemple trois jours par semaine ou en période de forte affluence. Mais le reste du temps, ils sont libres de se trouver dans un fuseau différent de leur entreprise.
  • Quand ils travaillent. Les horaires de travail sont proposés indépendamment du lieu de travail flexible, ce qui offre aux travailleurs sur site la possibilité de décider de leurs horaires. Mais c’est également un élément clé du travail à distance. En effet, lorsque les personnes travaillent à distance, elles sont également plus présentes pour leurs proches ou leurs tâches personnelles, ce qui améliore l’équilibre vie professionnelle/vie privée. Elles voudront peut-être décaler leurs horaires de travail afin d’aider les enfants à faire leurs devoirs ou accompagner leurs parents âgés chez le médecin. Les horaires flexibles permettent aussi aux salariés de prendre soin d’eux : ils travaillent quand ils sont le plus productifs et prennent du temps pour eux quand ils en ont besoin.
  • Comment ils travaillent. Aujourd’hui, les salariés travaillent plus intelligemment, et non plus dur. D’après une enquête menée par PwC en 2021, 71 % des salariés aux États-Unis estiment que le passage au télétravail a été un succès. Ils adoptent en majorité les outils électroniques qui rendent le télétravail et le travail hybride possibles, des logiciels de visioconférence aux plateformes collaboratives de partage de documents comme Slack. Ils jonglent avec de multiples responsabilités et y parviennent. En retour, ils attendent des employeurs que ceux-ci leur apportent du soutien plutôt que de faire du micromanagement. En outre, ils souhaitent que leurs responsables leur fassent confiance pour prendre des décisions intelligentes sur la façon dont ils travaillent.

Dans un environnement de travail flexible épanouissant, les salariés se sentent impliqués, où qu’ils soient. Ils savent que leurs responsables leur font confiance et se sentent valorisés. Les réussites sont mesurées en fonction des résultats, et non des heures passées au bureau. Enfin, les employeurs font confiance à leurs salariés.

Multitâche facile au sein de Slack

Quel est l’avenir de la flexibilité au travail ?

La même enquête menée par Mercer constate que les employeurs prennent (ou ont l’intention de prendre bientôt) de nombreuses mesures concrètes pour adopter la flexibilité sur le lieu de travail en 2022 et dans les années à venir. Même si chaque environnement de travail est différent, les projets les plus courants incluent les actions suivantes :

  • Culture à distance : élaborer des stratégies pour améliorer la culture d’entreprise pour les équipes flexibles et en télétravail.
  • Avis des collaborateurs : solliciter les retours des travailleurs de façon active afin de mieux comprendre leur niveau d’implication actuel, leurs préférences ainsi que leur opinion générale sur l’entreprise.
  • Diversité, égalité et inclusion (DEI) : s’efforcer de mieux respecter les objectifs de votre entreprise concernant la notion de DEI.
  • Amélioration des compétences : former les responsables et les salariés à de nouvelles compétences et domaines d’expertise.
  • Moyens alloués aux collaborateurs : fournir les outils et la formation nécessaires pour qu’ils puissent travailler à distance plus efficacement.
  • Intégration : envisager de nouvelles méthodes pour intégrer les nouveaux collaborateurs et mieux les soutenir en télétravail.
  • Reconfiguration : changer la configuration des bureaux pour favoriser la flexibilité.
  • Technologies : investir dans de nouvelles solutions technologiques pour mieux assister les équipes hybrides et à distance.

De plus, les employeurs adoptent de nombreuses options de travail flexible, parmi lesquelles :

  • Télétravail partiel ou complet
  • Horaires flexibles (plages horaires de travail décidées par les collaborateurs)
  • Semaines de travail comprimées ou variables
  • Options en freelance

Que doivent faire les entreprises pour y parvenir avec succès ?

Chaque entreprise est différente : la première étape consiste donc à examiner vos besoins opérationnels et vos options de flexibilité. Vous serez ensuite en mesure de déterminer s’il existe d’autres solutions pour adopter la flexibilité au sein de votre espace de travail. À partir de là, suivez un processus en quatre étapes.

1. Élaborez vos stratégies en fonction de votre travail

Au sein de votre entreprise, chaque service a des besoins différents. Par exemple, la conception des produits est un travail qui peut se faire en solo, par conséquent adapté au télétravail. Mais les concepteurs doivent collaborer régulièrement pour s’assurer que tout fonctionne. Pourquoi ne pas autoriser le télétravail et les horaires flexibles sous réserve de certaines conditions ? Par exemple, l’obligation de se réunir deux fois par semaine à une heure précise. Rencontrez les responsables de chaque service afin d’élaborer des politiques réellement pertinentes avant de faire des déclarations générales à l’échelle de l’entreprise.

2. Prenez en considération les besoins de votre entreprise et les préférences des salariés

Adopter la flexibilité au travail, c’est jongler entre de nombreux paramètres. Vous devrez prendre en considération les préférences de vos salariés et les aspects pratiques des différentes options de travail flexible. Chaque salarié est unique. Ce qui fonctionne pour l’un n’est peut-être pas la meilleure solution pour l’autre. Maximisez votre réussite en fixant des limites à chaque option et en laissant les travailleurs décider de ce qu’ils souhaitent, en fonction des paramètres donnés.

3. Repensez vos locaux

Si vous envisagez d’inviter ou d’obliger les salariés à retourner au bureau une partie du temps, faites en sorte que vos locaux soient accueillants. Imaginez la frustration des collaborateurs, si ceux-ci étaient amenés à revenir au bureau pour passer la journée à participer à des visioconférences dans leur cubicule. Cherchez des solutions pour encourager la collaboration en face à face tout en respectant la distanciation physique, et songez à proposer des en-cas gratuits ou des activités qui améliorent la vie au bureau.

4. Reconsidérez vos politiques des ressources humaines

De l’intégration aux évaluations de performance, sans oublier les programmes de diversité et d’inclusion, la gestion du personnel est différente avec le travail flexible. Réunissez-vous avec les ressources humaines pour trouver des solutions qui facilitent le fonctionnement de ces programmes pour des équipes à distance. Pourquoi ne pas implémenter plusieurs outils de communication électroniques, y compris des méthodes synchrones (en temps réel) et asynchrones ?

Par exemple, vous pourriez réaliser des entretiens avec les candidats par visioconférence, puis leur envoyer les documents d’embauche par e-mail. Des solutions créatives aideront l’ensemble de vos salariés à se sentir plus impliqués, quel que soit l’endroit où ils se trouvent et la fréquence à laquelle ils se rendent au bureau.

Des environnements de travail flexibles qui fonctionnent pour tous

La flexibilité au travail offre des avantages formidables aux employeurs et aux salariés, tout en favorisant une équipe impliquée et extrêmement productive. Mais chaque environnement de travail est différent, et chaque collaborateur est unique. La clé du succès ? La volonté d’élaborer des politiques créatives qui soient véritablement au service de l’entreprise et de ses salariés. Avec autant de paramètres, envisagez d’utiliser une plateforme de collaboration personnalisable comme Slack pour vous aider à préserver une bonne organisation et une bonne communication générale.

Cet article vous a-t-il été utile ?

0/600

Parfait !

Merci beaucoup pour votre feedback !

Bien compris !

Merci pour vos commentaires.

Oups ! Nous rencontrons quelques difficultés. Veuillez réessayer plus tard.

Continuer la lecture

Productivité

Vidéoconférence gratuite : guide pour choisir la meilleure application de visioconférence gratuite

Trouvez la meilleure application de vidéoconférence gratuite en évaluant la qualité, la sécurité, et les fonctionnalités essentielles.

Productivité

Partage d’écran : partager son écran pour booster la productivité

Le partage d'écran facilite la collaboration en temps réel, améliorant communication et productivité lors de réunions virtuelles.

Collaboration

Outils de visioconférence : les meilleurs outils à utiliser en 2024

Productivité

De l’enquêteur au solutionneur, découvrez les divers profils de personnalité au travail

Nous avons interrogé 15 000 salariés à travers le monde pour comprendre leur personnalité, comment ils préfèrent communiquer et savoir ce qu’ils pensent de la technologie moderne